Wiki DC Comics
Advertisement
Wiki DC Comics

Samuel Bradley, connu sous le diminutif de Slam Bradley, était un journaliste qui travaillait pour Le poulet déchaîné, un journal de Gotham City, au moment où Bruce Wayne devint Batman.

Biographie[]

Slam Bradley travaillait pour Le poulet déchaîné, un journal de Gotham City spécialisé dans l'actualité judiciaire. Lorsque le lieutenant James Gordon intégra le Gotham City Police Department, le journaliste écrivit quatre articles pour le journal.

Dans le premier, il raconta l'arrestation et le jugement de Vicki Vale, une jeune femme de la haute société qui avait dérobé pour 11 320 $ de marchandises Chez Sprang. Après avoir plaidé coupable, elle fut relâchée en payant une amende. Bradley rajouta que l'un des jurés lui avait raconté qu'elle avait même dragué le juge en pleine audience.

Dans le deuxième article, Samuel Bradley raconta le braquage d'un magasin de donuts alors qu'il était rempli de policiers du GCPD. Le journaliste mit en cause le sergent Novick dans le braquage car ce dernier discuta avec le voleur. Il rajouta qu'après le braquage, le policier offrit une opération de chirurgie esthétique à sa compagne, sous-entendant que Novick s'était partagé les gains du braquage avec le voleur.

Bradley enchaîna sur un troisième article détaillant l'affaire Stacy Lynch, une jeune assistante au bureau du procureur qui avait subi un viol collectif dans le Robinson Park. Durant une conférence de presse, la jeune femme venait de retirer sa plainte pour viol malgré l'existence de nombreux témoins. Slam Bradley mit en lumière le fait qu'il manquait un doigt à Stacy Lynch durant sa prise de parole, sous-entendant ainsi que la jeune femme avait subi de fortes pressions pour abandonner sa plainte.

Enfin, il termina par décrire la dernière mesure du maire de Gotham, à savoir augmenter les commissions de la ville lors des retraits aux distributeurs de banque.

Notes[]

  • Samuel Bradley est apparu pour la première fois en 1937 dans le comics Detective Comics Vol 1 1 de Jerry Siegel et Joe Shuster.
  • Dans la continuité Nouvelle-Terre, Slam Bradley n'est mentionné qu'à travers une coupure de journal présente dans l'édition cartonnée française de Batman: Année un, publiée en 2012.

Apparition[]

Advertisement